Comment se passe la journée la plus courte de l’année sous le brouillard dans une maison autarcique? 21.12.16

Le mois de décembre 2016 aura été un vrai calvaire pour tout amateur de maison solaire… 30 jours d’affilée de brouillard à couper au couteau. Mais alors comment vit-on dans une maison autarcique solaire à cette période de l’année?

 

Il faut mentionner que tous les systèmes techniques ne sont pas encore terminés sur le chantier. Mais l’alimentation en électricité est opérationnelle. Petit tour d’horizon avec Marc Muller, initiateur du projet EnAutarcie, d’une maison qui ne fonctionne sans aucune autre ressource que le soleil et quelques bûches de bois, après quatre semaines de brouillard !

 

EnAutarcie : Pourriez-vous nous rappeler comment fonctionne le système électrique de la maison ?

Portrait Marc MullerMarc Muller, initiateur du projet :

Des panneaux solaires photovoltaïques d’une puissance de 15kW produisent de l’électricité. Celle-ci alimente des batteries 48V. Ensuite un onduleur produit du 230V pour le réseau de la maison. Dans les prises électriques, il n’y a aucune différence avec une autre maison.

 

EA : Mais alors pour que cela fonctionne, les jours de brouillard d’hiver, vous devez vous priver d’électricité ? Sinon ce n’est pas possible ?

16-12-21-nuitMM : Nous économisons l’électricité en utilisant des appareils efficaces. Ces derniers sont des modèles A+++ et sont incroyablement économes en énergie. Pour éclairer toute la maison (intérieur et extérieur) durant la nuit, une puissance de 30W suffit grâce aux LED. 30W c’est l’équivalent d’une seule ampoule traditionnelle. Les nouveaux systèmes d’éclairage sont 10-20x plus efficaces ! C’est la même chose pour le frigo, la machine à laver, le sèche-linge,… Nous économisons l’électricité uniquement grâce à la technologie, il n’y aucune différence avec une autre maison. Le but n’est pas de se priver de quoi que ce soit.

Mais il faut aussi dire que toute la maison a été pensée autour du concept d’indépendance énergétique. Ainsi, il n’y a aucun appareil avec des stand-by dans la maison et l’électronique solaire est vraiment très performante.

 

EA : Concrètement, y’a-t-il des limites à ce genre de système ?

MM : Oui. C’est quand même important d’avoir conscience qu’il s’agit d’une maison autarcique. On ne peut pas consommer plus que ce que la nature ne nous donne. Si le même soir (de décembre) on veut faire l’aspirateur, laver 20 kg de linge et accueillir 10 personnes pour une raclette, là on atteindra les limites du système. Il faut être honnête, dans une pareille situation il faudra plutôt faire les lessives le lendemain !

A l’inverse durant près de 9-10 mois de l’année, il y a un immense surplus d’électricité solaire. C’est cocace de dire ici que la majorité de l’année on peut complètement gaspiller l’énergie, cela n’a aucune importante. Il faut juste faire un peu attention de novembre à janvier.

 

EA : Combien produit votre installation solaire par jour ?

MM : C’est passionnant à découvrir. Le besoin de la maison est d’environ 3-5 kWh par jour. Or l’installation solaire produit 5-9 kWh par jour en décembre les jours de brouillard ! C’est vraiment la classe. Ca fonctionne tous les jours même avec des toutes petites batteries.

Le surplus d’électricité est ensuite transformé en chaleur dans les boilers pour la douche. Rien ne se perd !

 

EA : Ah justement, et l’eau chaude pour la douche ça se passe comment ?

MM : Il y a deux pompes-a-chaleur boilers de 600 litres. C’est-à-dire qu’on utilise l’énergie contenue dans l’air pour chauffer l’eau de la douche. Et la pompe-à-chaleur tourne avec le surplus d’électricité. Mais ici il faut avouer que c’est un poil juste. Par exemple si on a envie de prendre deux bains de suite une semaine de brouillard, on n’y arrive pas. D’ici février arrivera encore un poêle à bois qui permettra également de chauffer l’eau de la douche. Et là, la maison sera 100% opérationnelle.

Marc Muller © 2015 | Built by Erwan Guyomarch, Powered by the Frontier theme